Philippe Chaberty

Dessinateur aquarelliste

La beauté du geste

Le trait vient du geste. Pour sa beauté, l’homme va laisser sa trace sur les parois des cavernes, le parchemin, le papier, les murs des villes, les tablettes numériques… Pour l’artiste, le geste est une synthèse entre ce qu’il perçoit et ce qu’il veut traduire. Il en résulte une écriture graphique d’une sensation à partager.

Le geste qui trace, le geste qui se lance, le geste qui partage, qui divise, qui exprime, le geste qui stylise. Un simple trait sur une feuille n’est pas anodin, il partage l’espace, il fait naître le haut et le bas, le ciel et la terre, le paradis et l’enfer, le vide et le plein. Il injecte une énergie, une émotion, il peut être doux et caressant ou dur et coupant. C’est une écriture universelle qui traduit les puissances les plus primitives de l’âme humaine.

Philippe, à l’aide de la pipette de son flacon d’encre, s’exerce à la gestuelle que lui inspirent les courbes de son modèle.

Sans calcul, il regarde, ressent et trace. Dans l’esprit de l’art du sumi-e, qu'Alain Bonnefoit lui a enseigné lors de ses stages, Philippe, en toute modestie, s'échine à révéler toute la complexité des courbes féminines.

 



v3.0 - Site réalisé par les-arts.net - © Copyright Solutique - administration